Programme 2014

19 mars 2014 : « Circulations virales et savoirs épidémiologiques »

Frédéric Keck (LAS, CNRS) présentation de l’article « Une sentinelle sanitaire aux frontières du vivant. Les experts de la grippe aviaire à Hong Kong »Terrain, 54/55, 2010, pp.26-41

Anne-Marie Moulin (SPHERE, CNRS) présentation de l’article « La société égyptienne au risque de la grippe aviaire, ou une pandémie au quotidien » co-écrit avec Saadia Radi, Revue Sociologie Santé, 31, mars 2010

2 avril 2014 : « Circulation méthodologiques entre médecine et économie : essais et randomisation »

Isabelle Guérin (CESSMA, IRD), François Roubaud (DIAL, IRD) « L’étalon-or des évaluations randomisées : du discours de la méthode à l’économie politique »

Patrick Castel (CSO, FNSP) « Essais cliniques et médecine par les preuves en cancérologie »

15 mai 2014 : « Circulations transnationales et champs d’expertise »

Discussion autour du numéro 59 de Critique Internationale (circulation des savoirs et champs transnationaux)

Thibaud Boncourt (Institut Universitaire Européen) « Acteurs multipositionnés et fabrique du transnational. La création duEuropean Consortium for Political Research« 

Vincent Gayon (IRISSO, Univ. Dauphine) « Homologie et conductivité internationales. L’Etat social aux prises avec l’OCDE, l’UE et les gouvernements »

 –

11 juin 2014 : « Circulation des répertoires d’action militants »

une discussion sur les relations entre activité militante et production de savoirs

Emmanuel Rivat (IEP de Bordeaux, Centre Emile Durkheim / Univ. de Lille, CERAPS) « Construction et circulationtransnationale du répertoire d’action d’expertise. Le cas du mouvement écologiste en Europe »

Benjamin Ferron (CRAPE, IEP de Rennes-Université de Rennes 1) « Construction internationale des problèmes publics etcirculation des répertoires militants : le cas des médias altermondialistes »

Programme du séminaire 2013

6 mars 2013 : « Jeux d’échelles, les savoirs embarqués du local au global »

Annamaria Lammel (Université Paris 8) « Comment transmettre des savoirs liés à l’avenir incertain ? » (savoirs climatiques)

Elisabeth Motte-Florac (Université de Montpellier 1, Faculté de Pharmacie) « La circulation des savoirs thérapeutiques traditionnels : un défi éthique. L’exemple de la limpia au Mexique »

9 avril 2013 : « Mobilité des chercheurs étrangers au Mexique, entre sociologie et histoire »

Sylvie Didou Aupetit (CINVESTAV, Mexique) « Mobilités scientifiques au Mexique : chercheurs étrangers en résidence et en séjour temporaire »

Leoncio López-Ocón Cabrera (Instituto de Historia-CSIC, Madrid) « L’éditorial Atlante et la revue Ciencia: la multiplicité des rôles des républicains espagnols exilés au Mexique pendant les années 1940 »

21 mai 2013 : « Circulations politiques des savoirs économiques. Expérimentation et randomisation »

ATTENTION : en raison d’un empêchement, cette séance est reportée à une date ultérieure

Rigas Arvanitis (UMR 201, IRD – Paris 1) « Les études randomisées en économie : l’approche de la sociologie des sciences »

Isabelle Guérin (UMR 201, IRD – Paris 1) « Les études randomisées comme « gold standard » épistémologique, théorique et méthodologique ? Evaluer les politiques de développement : quels outils d’évaluation pour quels objectifs et quelles politiques ? »

4 octobre 2013 : « Reconfiguration des savoirs et des pratiques sur les Ressources naturelles au Mexique »

Rebeca de Gortari Rabiela (IIS-UNAM, México) « Echanges des savoirs en milieu rural : vers l’introduction du bio au Mexique »

David Dumoulin Kervran (Sorbonne Nouvelle – IHEAL/CREDAL) « L’ethnobotanique mexicaine mobilisée : Usages pratiques et politiques d’une science au temps de l’écologie politique »

17 octobre 2013 : « Circulation des savoirs au prisme de l’anthropologie de la communication »

Frédérique Jankowski (CIRAD) « Approche socio-cognitive de la mise en dialogue de savoirs scientifiques et paysans. L’exemple d’un projet d’agro-écologie dans l’état de Oaxaca (Mexique) »

Joëlle Le Marec (CERILAC, Univ. Paris 7) « Circulation des savoirs et communications sociales dans la recherche »